Ode aux cuisses qui se touchent

Je n’ai absolument pas envie d’écrire un article où je me lamente sur ma vie de grosse. Bien au contraire, cet article est une ode aux grosses. C’est une ode à tes cuisses qui se touchent et qui te brulent quand tu portes une jupe ou une robe, à tes bourrelets du bide qui te font mal quand tu restes trop longtemps assise, à tes vergetures sur tes seins, tes cuisses et ton ventre, ou encore aux jeans trop petits de chez Zara… C’est ainsi, je suis grosse, et non je ne dirais pas ronde. Employer ce terme, donne l’impression que “grosse” est un mot malsain. Je fais partie de ces personnes qui n’hésitent pas à parler des choses telles qu’elles sont. Je suis intimement convaincue que c’est en osant parler ainsi que nous allons pouvoir “éduquer les gens”. Tu sais, c’est comme lorsque l’on dit “black” à la place de “noir”. Je ne comprends pas l’intérêt de traduire le mot noir en anglais sous prétexte que ça passe mieux… parce que, ça veut dire la même chose vois-tu (oui je suis cynique en plus). En réalité les gens préfèrent dire “black” plutôt que “noir” car “noir” les ramène au passé colonial de la France. Et puis, lorsqu’une personne blanche emploie le mot noir, elle a peur d’être considérée comme raciste. Oui, car pour beaucoup ça donne l’impression que les noirs sont inférieurs aux blancs. Mais crois moi, il vaut mieux dire noir que black. En tout cas c’est mon point de vue et quand j’entends quelqu’un dire black, j’ai le sentiment qu’il est gêné et ça me fait de la peine pour lui… et pour moi. Malheureusement, il se passe exactement la même chose pour le mot “grosse”.  Les gens vont avoir plus de facilité à parler de quelqu’un en la décrivant comme “personne forte”. Au final, je me rends compte que l’on a honte des mots et c’est tellement dommage. Je pense qu’en les utilisant de la bonne manière on peut réussir à les faire accepter aux yeux de tous. Alors, bien sur quand on emploie ce mot il faut que derrière la démarche soit correcte. Utiliser le mot “grosse” ok sans soucis, mais pas dans le but de faire du mal.

Grosse mais pas pour tout le monde.

Je me considère comme grosse, pourtant je sais que pour certaines personnes je ne le suis pas. Et tu vois, c’est ce contre quoi j’ai un peu envie de lutter. Pourquoi doit-on être considérée comme grosse qu’à partir du moment où nous entrons dans certains critères pré-établies par je ne sais qui. L’année dernière, Ashley Graham, la mannequin plus-size a été victime de nombreuses critiques sous prétexte qu’elle aurait perdue du poids. Elle a écrit une tribune dans Lenny Letters, la newsletter crée par la merveilleuse et talentueuse Lena Dunham, à propos de ce qu’elle a vécu. Voici quelques exemples de commentaires qu’elle a pu recevoir :

 

“You don’t love the skin you’re in, you want to conform to Hollywood, you believe being skinnier is prettier.”

“I am so disappointed in you.”

Trop peu de soutien entre femmes.

Tu te rends compte de la difficulté qu’est d’être une femme bien dans son corps de nos jours? Certains disent d’Ashley Graham qu’elle a trop de formes, qu’elle est trop pulpeuse, d’autres, qu’elle est trop mince. Toujours trop, toujours pas assez, jamais trop, jamais assez. Je n’arrive pas à comprendre pour quelle raison entre femmes, nous n’arrivons pas à nous soutenir et encore moins à nous accepter telles que nous sommes. Et, tu vois, je pense que si on commençait par toutes nous accepter les unes et les autres, nous pourrions appréhender la vie d’une manière tellement plus légère, et notamment la vie en tant que grosse. Mais pas seulement. On peut dire pareil de celles qui ne cessent de critiquer les femmes “sans formes”. Etre une femme ne se limite pas à une taille de soutien-gorge ou à un tour de hanche. Si c’était le cas, j’aimerais bien savoir à partir de quelle taille de bonnet somme nous une femme ?  Faire du 75A n’a jamais empêché qui que ce soit d’être une femme, sexy (ou non), ou encore sensuelle (ou non). Mais revenons en aux grosses car je maitrise mieux le sujet … Donc, en quoi, le fait qu’Ashley Graham ait soit disant perdu du poids fait d’elle une illégitime représentante des grosses dans le monde de la mode? Tout d’abord, il semblerait que ce soit faux. Ensuite, même si c’était vrai pourquoi ne pas tout simplement l’accepter? Et après tout, bien que ce soit une personne médiatisée, cela ne regarde qu’elle. Tu veux que je te dise, je pense que ces personnes qui ont critiqué Ashley Graham l’on fait pour se sentir mieux. Au fond, elles ne s’acceptent pas dans leur corps. En fait, ces femmes qui ont réprimandé la mannequin, l’ont certainement fait car voir une femme avec des formes les représenter les rassurent. Voir s’éloigner d’elles, ce modèle parfait, représentant la femme ronde en toute sa splendeur leur a fait peur. Qu’allaient-elles devenir si leur représentante ne leur ressemblait plus ?

Une ouverture d’esprit trop fermée.

Je sais donc, que pour certaines personnes, je ne suis pas grosse car je fais du 44/46. Mais, il y a un mais … Malgré tout, je crois que je peux comprendre pourquoi je ne pas peux être considérée comme grosse. J’imagine, que le véritable le problème qui se cache derrière tout ça, c’est le manque de diversité. Très honnêtement, quand tu vas dans l’onglet grandes tailles des sites de vêtements tu vois peu, pardon, jamais de mannequins faisant du 60. Tu vois, je pense que c’est une réalité que les marques ont du mal à comprendre et à accepter. Oui, il y a des femmes qui font une taille 54 ou encore 60 (et plus). Alors bien sûr en magasin il est possible de trouver des vêtements allant jusqu’au 60.  Mais malheureusement je pense que les femmes grosses ne se sentent pas assez représentées, dans la mode, la publicité ou les magazines et tout simplement dans la société. Les gros commencent seulement à se faire une place dans le monde de la mode, et cette place est si infime. D’autant plus que si je ne m’abuse les catégories grandes tailles, curves ou plus-size ont été mise en avant que très récemment et dans assez peu de magasins et e-shop. Lorsque je vois ce genre de choses, je me sens réellement envahie d’un sentiment d’empathie. Alors, j’arrive à comprendre, pourquoi pour certaines femmes, faire du 44/46 ne fait pas de nous quelqu’un de grosse. Avec ces catégories, la taille 44/46 est standardisée. Je pense que l’on peut presque parler du “36 des grosses”. De nos jours, se mettre à la place des autres me semble indispensable si on veut vivre dans un monde ne serait-ce un minimum en paix.

Où est-ce que je veux en venir?

Je m’intéresse à l’univers des blogs et des réseaux sociaux depuis environ 5 ans. En 5 années j’ai pu découvrir des blogueuses  en tout genre mais pas une seule avec laquelle je me sentais en réelle phase.  Ce que je veux dire, c’est que je suis une femme, je suis noire, j’ai les cheveux crépus et en plus de ça… je fais du 44/46. Dis comme ça c’est hyper flippant et peu optimiste je sais, mais en réalité c’est super simple à comprendre t’inquiètes et pas aussi alarmant que ça en a l’air ahah. J’ai toujours eu un corps rond et ça a été, et ça l’est toujours d’ailleurs, super difficile à accepter. Non mais c’est vrai, avoir des formes de femmes à 12 ans tu crois pas que c’est tout sauf facile à vivre? C’est pas facile tout bonnement parce qu’à 12, 14 ou 16 ans les gens qui nous entourent et que l’on côtoie tous les jours sont immatures. C’est tellement fun et simple, pour certains à cet âge de blesser les autres par rapport à leur physique. Mais quand tu es cette personne qui subit c’est tout sauf marrant. Pour ma part, j’ai toujours su que je n’avais pas le physique des filles de mon âge. Très vite, je me suis camouflée dans des vêtements dans l’unique but de cacher mes grosses cuisses que je haïssais d’une telle force. Et puis alors, en, grandissant, j’avais le sentiment que rien n’était fait pour m’aider. Pourquoi ? Bah, comme je l’ai dis plus haut, je suis une femme, et je ne vais pas te faire un dessin, mais la France est très en retard en terme d’égalité femme/homme (ouiiiiii je sais, on est pas le pays le plus à plaindre). Alors, commençons par le commencement. Tout d’abord, je vis dans une société entièrement régie par des hommes. Presque tout est fait, réalisé ou pensé pour les hommes par des hommes. Et même le peu de choses faites pour les femmes sont établies par des hommes. Bah, oui, c’est bien connu, les hommes connaissent mieux que quiconque nos besoins et notamment mieux que nous. C’est comme ça et en tant que femme je suis destinée à être inférieure aux hommes qu’importe le domaine ou la situation. Tu vois déjà, si on pose le truc hyper simplement en quelques mots seulement ça fait clairement mal au c**. Mon but, c’est un peu de transmettre mon ouverture d’esprit et ma tolérance aux personnes qui me lisent. Très clairement, je n’ai pas un impact de fou, avec mes 10 à 60 vues par jours, mais j’ai de l’espoir et je ne lâcherais rien.

En ce qui me concerne j’ai décidé d’arrêter de me prendre la tête avec mon poids. Je me sens plutôt bien et je crois que je commence à m’accepter. Je me souviens qu’il y a quelque temps je disais exactement la même chose alors qu’en réalité je ne sentais pas bien du tout, mais entre temps j’ai perdu du poids. Oui, parce que très clairement je pars du principe qu’il n’y a aucune honte à être grosse, mais uniquement à partir du moment où tu te sens bien. Et très honnêtement perdre du poids m’a aidé. Ca m’a fait du bien de me sentir bien dans mon corps malgré le fait que je ne ressemblais toujours pas au fit girls d’instagram. Pour être très honnete avec vous, j’ai repris un peu de poids, mais je sais qu’en me motivant à nouveau je vais pouvoir reperdre le ce que j’ai pris durant l’été et ça ne me fait pas aussi peur qu’avant. Je vais donc continuer à manger sainement et à aller à la piscine parce que tout simplement j’aime ça.

Guillaume Apollinaire a dit ” Il est grand temps de rallumer les étoiles”. Cette citation est l’une de mes préférée parce qu’elle donne tellement d’espoir. Alors, j’ai voulu m’en inspirer et dire qu’actuellement il est surtout grand temps d’allumer les esprits, la bienveillance, l’amour, l’humanisme et l’ouverture d’esprit que l’on a au fond de nous.


Crédit photo : @maevabouyer 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Suivre:

20 Commentaires

  1. Evelyne
    23 septembre 2017 / 15 h 38 min

    Tout d’abord je tiens a te dire ceci ,bravo a toi pour cet article, bravo pour avoir fais un tel (travail) sur toi, bravo pour avoir affronté la réalité,bravo pour ces superbes photos
    Enfin quelqu’un qui a le courage de de partager la vraie vie ,et qui rend hommage aux grosses et oui n’ayons pas peur des mots
    Ce que tu publie est la vrais vie, et pas tout le monde il est beau et tout le monde est gentille,. ,je me suis reconnue dans ton article, certainement comme beaucoup de femmes.
    Tu es formidable , continue a être toi méme et encore 1 grand merci,ne change rien reste comme tu es, quand a tes photos sois sereine , elles sont superbes et n’ont rien de choquant,elles sont justes naturelles et trés belle
    A Bientot de te lire a nouveau

    • 23 septembre 2017 / 20 h 37 min

      Merci beaucoup Evelyne! Vos mots me touchent beaucoup à chaque fois !!!! Vous êtes vraiment gentille merci beaucoup !!! A très vite 🙂

  2. Ambition Marie Jo
    23 septembre 2017 / 16 h 02 min

    Magnifique témoignage de ta personne je suis ravie d’en apprendre un peu plus sur toi et de me faire découvrir les émotions et les travers de certaines personne qui pourrais se reconnaître en toi .Ne change rien à ta personne va au bout de tout ce que tu as envie d d’entreprendre..Ne rien dire c est approuvé ce fait de société .L’important c est de sentir bien avec soi même c’est là ou est notre beauté..
    ‘adore .

    • 23 septembre 2017 / 20 h 48 min

      Je suis tout à fait d’accord avec vous Marie Jo ! Si on se sent bien tel que nous sommes, et bien nous allons pouvoir transmettre notre bien être et notre beauté tant intérieure qu’extérieure.
      Merci pour votre commentaire qui me fait très plaisir ! Et surtout merci pour votre présence sur mon blog.
      A très vite 🙂

  3. Elodie
    23 septembre 2017 / 16 h 09 min

    Hello !
    Je découvre ton blog grâce à cet article et je dois avouer que je le trouve superbe ! 🙂
    Je ne comprends pas pourquoi tu n’as pas plus d’abonnés Hellocoton et j’espère vraiment que cet article finira en Une !

    Enfin bref, concernant l’article en lui même, je suis tout à fait d’accord avec toi 🙂 Si tout le monde s’acceptait et acceptait les autres tout simplement, ce serait vraiment un beau pas en avant. En tout cas, tu as un très beau corps, tes photos sont magnifiques !

    Je te souhaite une très bonne continuation, je vais de ce pas aller lire le reste de tes articles 😀
    Elodie

    • 23 septembre 2017 / 20 h 52 min

      Hello Elodie !

      Waouh !!! Mais ton commentaire me fait énormément plaisir ! J’ai un peu laissé le blog de coté ces derniers temps alors je pense que ça n’a pas aidé ma page Hellocoton, malheureusement :/ ! Je serais super fière d’être en Une !!!
      Je suis vraiment contente de lire qu’on est d’accord sur des sujets pareils et surtout je me dis que je ne suis pas seule à avoir cet état d’esprit et ça c’est vraiment cool ^^.

      Encore merci pour ton commentaire à très vite j’espère :).

  4. Tiffany-Skye
    23 septembre 2017 / 16 h 25 min

    Ok donc Tiffany (tres drôle du fait que j’ai le même prénom et que c’est bien rare), tu as rayonné ma journée ! Ta plume est si vraie et subtile tout en disant les choses comme elles sont. Nous avons rapidement échangé sur Instagram mais je pense que nos intérêts communs vont au delà de ce petit avocat. Nous ne nous ressemblons pas physiquement certes, mais je partage toutes tes pensées ici présentées. Ton blog est magnifique et les photos, rien à dire ! C’est beau et non vulgaire ou malsain. Juste beau.

    Tiffany (@tiffanyhealthy)

    • 23 septembre 2017 / 21 h 00 min

      Oui c’est vraiment rare de rencontrer une autre Tiffany (surtout écrit de la même manière ahah).
      Oh oui! Comme tu dis nos points communs dépassent certainement l’avocat et ça me fait sourire!
      Ca me fait énormément plaisir de lire que nous partageons le même état d’esprit. Je pense que le body positive c’est un peu un art de vivre,et qu’importe que l’on fasse du 34, du 46 ou du 60 tant que l’on s’accepte et surtout que l’on accepte les autres.
      Merci beaucoup Tiffany pour ce commentaire qui me fait très plaisir et j’espère que l’on pourra échanger à nouveau :).
      A bientôt !

  5. 24 septembre 2017 / 14 h 11 min

    Superbe article ! C’est vrai que meme moi qui suis mince (36) je complexe toujours à cause du dictact de la mode d’être toujours plus fine, encore et encore ! Mais comme tu dis, l’important et de s’aimer (jy travaille) et de se soutenir ! En tout cas les photos sont magnifiques, Tres naturelles, je ne peux Que adorer; tout comme le travail que tu fais au quotidien. Merci pour tout cela !

    • 25 septembre 2017 / 22 h 24 min

      Oh ma belle ton message me fait tellement plaisir !!!!
      Pas de quoi complexer mais plutôt de quoi s’aimer <3
      Merci d'être présente et de me soutenir à chaque fois ça me fait énormément de bien! Alors encore une fois merci.
      Et sache que j'adore également tout ce que tu fais et j'ai super hâte de te rencontrer <3

  6. 25 septembre 2017 / 11 h 45 min

    Très bel article et tellement vrai. Les gens (et je m’inclue mais j’ai décidé d’arrêter) n’utilisent pas le mot “gros” ou “noir” et ça laisse l’impression que ce ne sont pas de jolis mots, qu’ils font référence à des mauvaises choses. Mais ce sont juste des mots, qui définissent le réel. Etre gros c’est ni positif, ni négatif, c’est un fait.

    Je trouve ça vraiment bien que tu te sentes mieux dans ton corps et comme tu le dis, dans une société régit par les hommes, avoir un corps qui ne correspond pas à l’idéal imposé, ce n’est pas facile. Alors bravo ! Et franchement tes photos sont magnifiques.

    S’accepter c’est la clé. Etre conscient de ses faiblesses mais surtout de ses qualités. Avoir confiance en soi, ça aide à positiver et ce genre d’articles aidera surement beaucoup de personnes. Merci !

    • 25 septembre 2017 / 22 h 29 min

      Exactement ! Tu as trouvé les mots parfaits pour décrire tout ça : “Etre gros c’est ni positif, ni négatif, c’est un fait”.
      Je suis vraiment heureuse que l’on se comprenne à ce propos !!!
      Merci, vraiment merci.
      Des paroles comme les tiennes me font vraiment plaisir !
      J’ai fais cet article pour m’aider mais si ça peut aider d’autres personnes alors vraiment, j’en serais plus qu’heureuse.
      Merci à toi pour tout ce que tu viens de me dire <3

  7. 27 septembre 2017 / 16 h 11 min

    Un article excellent, bravo!! C’est vrai qu’il ne faut pas avoir peur des mots et je n’ai pas de honte à dire que je suis grosse. Mes enfants de 7 et 5 ans me disent que je suis grosse et que j’ai un gros ventre et alors que mon mari leur dit que ce n’est pas gentil de dire ça, je réponds au contraire qu’ils ont raison et que si maman a un gros ventre, c’est parce qu’elle a mangé trop de chocolat!! D’ailleurs, ils le disent sans méchanceté et souvent ils gonflent leurs ventres et tirent la peau pour dire qu’ils ont un gros ventre comme maman, c’est trop mignon. Ils m’aiment comme je suis et ne se posent pas de question, je trouve que c’est la meilleure preuve d’amour qu’on peut donner. N’ayons pas honte d’être ce que nous sommes.

    • 29 septembre 2017 / 13 h 38 min

      Waouuuh ton commentaire m’a fait tellement plaisir ! C’est tellement mignon!!!!! Tu as raison et tes enfants t’idéalise certainement car tu es leur maman donc pour eux dire que tu es grosse n’est pas méchant, ni négatif je pense ! 🙂
      Gros bisous! 🙂

  8. 29 septembre 2017 / 8 h 28 min

    Coucou !
    Merci pour ce chouette article !
    Je me reconnais dans tes lignes sur le fait de ne pas être grosse pour tout le monde. Et au delà de la disponibilité de ces tailles, c’est aussi la morpho mise en avant qui gomme les diversités des corps et alimentent les complexes (peau lisse, femmes blanches, taille marquée, poitrine “généreuse”, pas de bourrelets, pas de vergetures …). Et c’est une vraie dérive du bodyposi malheureusement. Lorsque ça vient des marques, ça n’étonne pas mais ça perpétue la mise en place de standards chez les gro.sse.s, mais c’est également visible chez les grand.e.s représentant.e.s du mouvement qui vont globalement correspondre aux “bonnes grosses” que la société attend (fatigue de l’extrême de cette société), et être mis.e.s en avant et ainsi invisibiliser bon nombre d’autres corps (souvent sans le vouloir).
    Et comme tu le dit, c’est toujours compliqué de voir la.e seul.e représentant.e de son corps dans la société qui finit par ne plus nous ressembler, parce qu’alors on retombe dans l’invisibilisation complète. C’est le manque de réelle diversité dans les corps qui nuit, puisque minces ou gro.sse.s, tous les corps ne se ressemblent pas, plus ou moins de poitrine, taille plus ou moins dessinée, tailles et nombre de bourrelets, présence de cellulite, de muscles apparents, diversité de couleurs de peau, de texture de peau aussi, et tellement encore pour que ça ne deviennent que des caractéristiques. Pas mélioratives ou négatives, juste des caractéristiques. Vivement que ce jour arrive aha !

    Plus globalement sur l’article, c’est vraiment chouette de voir des femmes (car oui on est les premières scrutées, humiliées) se lever et participer à diversifier les corps malgré le “peu” d’audience, malgré la difficulté que ça peut représenter de se prendre en photo et de l’afficher, et malgré les possibles remarques/critiques/humiliations qui peuvent être à affronter.
    J’espère qu’on arrivera à être suffisamment vigilant.e.s pour ne pas reproduire encore des standards oppressifs et limitants.

    Oh et ça m’a aussi rappelé une réflexion, où au final, une étape essentielle c’est de s’assumer pour ne pas se limiter, pour ne pas s’empêcher d’être et de vivre, par contre on est pas obligé.e.s de s’aimer gro.s.se, on peut donc vouloir maigrir pour tout un tas de raisons. L’important c’est de vraiment être bien dans sa peau, pas de le prétendre et ça peut passer par un amaigrissement. Le tout c’est de quand même vivre pleinement avec son corps actuel (mais bon, facile à dire toussa toussa).

    Et merci pour la photo des vergetures, c’est quelque chose qu’on voit assez peu même dans le mouvement bodyposi (et elles sont souvent associées à la grossesse), et je trouve ça important !

    • 3 octobre 2017 / 14 h 51 min

      Mon dieu!!! Merci pour ton commentaire qui est juste génial! Tu vois ça me fait grave plaisir d’avoir des commentaires comme le tien parce que je pense que ça vient ajouter des éléments à mon article et c’est super top!
      Je suis totalement d’accord avec toi à propos des grand.e.s représentant.e.s du mouvement qui sont malgré tout considéré comme des bons et bonnes grosses. Dans mon article je parle d’Ashley Graham dans mon article et pourtant elle est vue comme étant une bonne grosse, qui fait du sport pour se muscler etc…
      Tout comme toi j’espère que les caractéristiques arriveront un jour mais j’ai peur que cela mette encore du temps !
      Et oui je suis bien d’accord avec toi, nous ne sommes pas obligé.e.s de nous aimer en tant que gros et c’est que je dis dans l’article. Il faut se sentir bien il faut s’aimer et cela ne veut pas dire s’accepter avec des rondeurs que l’on n’apprécient pas, ou encore avec une minceur qui ne nous convient pas.
      Merci à toi pour ce super commentaire ! A très vite j’espère :).

  9. 29 septembre 2017 / 16 h 31 min

    Très bel article, bravo à toi pour ces mots.

  10. 6 octobre 2017 / 1 h 51 min

    Tiffany merci pour ton article.
    Pour plusieurs choses :

    1) Tu es la première bloggueuse que je lis qui écrit à quel point c’est relou quand les gens disent “black” à la place de “Noir” et je partage totalement ton point de vue. Tu n’imagines pas comme ça soulage de lire quelqu’un qui pense la même chose. Vraiment.

    2) J’admire tes photos. Parce qu’elles sont simples et vraies, et juste belles. Merci de montrer, de te montrer et d’être fière de le faire. Moi j’ai mis un temps fou à accepter mon corps, même si je suis dans le standard “normalisé”. Je me trouvais trop petite, sans formes, mal dégrossie. Et c’est après avoir mis le pied dans le monde du modèle vivant en peinture et en sculpture que je me suis rendue compte que tous les corps avaient leur beauté, leur truc à eux. Dans le détail d’une omoplate, dans la jonction entre l’oreille et la mâchoire, dans la cambrure d’une cheville. C’étaient des petits riens mais vus sous un angle différent quand quelqu’un dessine ou sculpte. Je suis fatiguée comme toi de ne voir que des répétitions de mêmes stéréotypes qui se focalisent sur la même représentation standardisée.

    Alors j’ai envie de te dire que tu as raison. Tu es belle. Et peu importe ce que les autres disent ou pensent, tant que toi tu sauras que tu es belle, tu vas briller avec une aura que personne d’autre n’aura. Garde la tête haute, continue de partager des idées aussi sincères, parce qu’elle résonnent auprès de plein de gens et créé le monde qui te va.

    • 7 octobre 2017 / 18 h 01 min

      Oh mais merci à toi Cléa !
      Je suis vraiment heureuse de lire que cela peut te saouler car j’avoue que c’était un peu mon but! J’ai du mal à me retrouver dans les blogueuses noires alors si moi j’ai réussi à te faire soulager tant mieux !
      C’est vraiment génial si tu as réussi à t’accepter grâce au modèle vivant ! Je pense que nous devons tous avoir notre petite thérapie pour nous accepter !
      Merci vraiment beaucoup beaucoup beaucoup pour tes merveilleux mots qui me font vraiment plaisir! J’espère vraiment réussir à toucher les gens à nouveau. Merci encore!!! <3

      A très vite :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *